Justine Masika Bihamba

DISCOURS D’ACCEPTATION DU PRIX TULIPE DESTINE AUX DEFENSEURS DES DROITS DE L’HOMME

Par Justine MASIKA BIHAMBA, Lauréate 2008 du Prix TULIPE

 

Excellence Monsieur le  Ministre des Affaires Etrangères ;

Monsieur le Recteur de l’Institut pour les Sciences Sociales ; 

Madame la Présidente du Jury; 

Distingués invités en vos qualités respectives ; 

C’est pour moi non seulement une grande joie mais aussi un grand honneur d’être invitée pour la cérémonie de remise officielle du Prix TULIPE à ma modeste personne par le Gouvernement Néerlandais. 

Bien consciente du temps qui m’est imparti, je me doit d’adresser mes sentiments de profonde gratitude au Dieu le Tout Puissant qui a bien voulu que je voie ce jour mémorable après avoir traversé des zones de turbulences dont des menaces de mort, des attaques au bureau et au domicile, le travail sur un terrain hautement insécurisé et j’en passe.

Je voudrais ensuite exprimer ma profonde gratitude au Gouvernement Néerlandais pour avoir bien voulu créer le prix TULIPE qui n’a d’autre motive que la reconnaissance et l’encouragement du travail des défenseurs  des droits de l’homme travaillant dans des conditions difficiles.  Profonde gratitude également à mes partenaires CMC et Justitia et Pax, qui ont soutenu ma candidature pour ce prix car nous nous sommes solidarisés depuis des années dans la lutte contre les violences sexuelles et contre la stigmatisation des femmes victimes de viol.

==========================================================================

Aujourd’hui il y a  60 ans la Déclaration Universelle des  Droits de l’Homme a été signé, le document traduit partout dans le monde et qui a dressé le standard pour les droits humains universels. Je vous cite l’Article 1 qui nous dit : “Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Il va sans expliquer que l’esprit de cette article est très loin de la réalité dans mon pays. En ce moment même, mon peuple subit des souffrances inimaginable. Et les femmes en particulier! En ce moment là, des femmes et des petites filles sont violées et mutilées cruellement. Elles accouchent dans la boue et dans le froid et elles sont obligées de fuir tout de suite après, de suivre des longues colonnes des déplacés. Apres de longues années de souffrance, depuis le mois d’Août dernier, les combats se sont intensifiés dans l’Est du Congo. Selon les Nations Unies au mois 4.500 filles et femmes ont été victimes de viol dans la première semestre de l’année 2008. L’impunité est le norme: la majorité d’auteurs des viols ne sont pas poursuivis et utilisent le viol comme arme de guerre pour détruire les structures familiales.

Je suis venu ici pour toutes ces victimes des violences sexuelles. Pour ces filles et femmes « nées libres et égaux en dignité et en droits », comme l’article 1 le dit. Pour mes sœurs dont les droits sont bafoués de jour à jour. Elles ne connaissent pas la Déclaration Universelle, que vous connaissez aussi bien. Je compte sur vous dans ma lutte pour la dignité , car nous avons besoin de se solidariser les uns et les autres.

==========================================================================

Qu’il me soit alors permise de déclarer solennellement mon acceptation du Prix Tulipe dont la signification dépasse de loin le niveau individuel de ma personne. Je vous illustre cela avec trois remarques :

1.     Tout d’abord le prix me réservé aujourd’hui est une sincère reconnaissance du dur sacrifice qu’endurent les défenseurs des droits de l’homme dans les pays à faible gouvernance dont  le mien la RDC- caractérisés par la présence des forces négatives qui freinent l’extension de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue de la RDC, des méthodes policières brutales de répression des mouvements de revendications populaires, des violations massives des droits de l’homme par les agents publics pourtant chargés de la protection des populations civiles. Dans ce cadre la lutte des défenseurs des droits de l’homme s’impose plus que jamais.

2.     Deuxièmement je considère ce prix comme un encouragement aux jeunes femmes leaders des  mouvements associatifs. Je suis issue d’une société qui est entrain de se rechercher sur le plan de l’effectivité des droits politiques de la femme. Si l’article 14 de la constitution de la RDC pose le principe de l’instauration progressive de la parité homme-femme, les lois de mises en œuvre ne sont pas à l’ordre du jour. Je fais référence à la récente formation du gouvernement congolais qui a vu un nombre de femmes de 5  sur 49 Ministres seulement. J’interprète le prix Tulipe comme un encouragement aux femmes leaders de se lever debout et de se prononcer sur l’actualité de notre pays.

3.     Troisièmement le prix signifie un message fort en direction des leaders politiques de la RDC sur la nécessité d’améliorer la situation des droits de l’homme dans ce merveilleux pays dont ils ont la charge de diriger. La situation des droits de l’homme en général et celle du recours aux violences sexuelles comme armes de guerre ternit l’image de la RDC. Parfois on se pose la question c’est quel avenir que nous allons laisser à nos enfants ? Comment construire le projet d’avenir avec nos fils et nos filles ?  La lutte des défenseurs  des droits de l’homme constitue une interpellation aux dirigeants de la RDC. Que Dieu le Tout Puissant assiste nos leaders d’aller rapidement dans le meilleur sens et que les divers prix obtenus par les congolaises et congolais soient un couronnement d’une lutte génitrice de changement  et non celui d’un éternel recommencement.

==========================================================================

Excellence Ministre des Affaires Etrangères ;

Distingués invites en vos qualités respectives ; 

En ma qualité de Coordinatrice de la Synergie des Femmes pour les Victimes des Violences Sexuelles (SFVS), structure avec laquelle je lutte jusqu’à l’obtention du présent prix et que je vais continuer à servir – je me dois de vous en dire un mot. Tout compte fait, la SFVS est une plateforme des organisations féminines et masculines luttant contre les violences sexuelles dans la province du Nord-Kivu.  Elle regroupe en son sein 35 ONGs qui selon leurs expertises et potentialités sont regroupées en volets suivants : médicale, psychosocial et plaidoyer.

Me trouvant aux Pays Bas faisant partie intégrante de l’Union Européenne et membre du Conseil des Droits de l’Homme, je ne peux perdre de vue le fait que la présente cérémonie est une opportunité en or pour consolider les actions de plaidoyer en faveur des femmes victimes des violences sexuelles dans ma région natale troublée des Grands Lacs. A cette date anniversaire de la déclaration Universelle des droits de l’homme, je me dois de vous suggérer quelques actions à la communauté internationale aux fins de contribuer efficacement à la mise terme de l’horreur qui règne dans la province du Nord-Kivu. A mon humble avis, les quatre actions suivantes sont urgentes:

1.     Dimension économique du conflit. Je vous demande d’abord de percevoir le conflit dans mon beau pays comme un problème avec des racines économiques plutôt que ethniques. L’opinion publique et la presse internationale ont tendance a simplifier et analyser tout évènement dans notre région en termes Hutu-Tutsi, ce qui est fausse. Les racines du mal sont les intérêts économiques des uns et des autres. Je vous demande de stimuler de mettre en contribution vos services de renseignements pour pister et décourager les trafics illicites d’armes et minutions vers la RDC tout en exigeant des certificats de provenance pour les minerais extraits de la RDC. La RDC ne peut plus endurer un surplus d’armes à feu et a besoin de ses ressources naturelles comme bénédiction et non une malédiction entraînant tueries, viols, pillages. Suite à des initiatives déjà prises en Allemagne, je voudrais demander le gouvernement Néerlandais de promouvoir dans un cadre Européenne le traçage des ressources naturelles qui nourrissent le conflit, notamment et à commencer avec le coltan. Les Pays Bas pourront jouer le rôle de facilitateur d’un tel processus afin d’adresser les racines du conflit dans l’Est de mon pays.

2.     Force Européenne type Artemis. Deuxièmement je voudrais accentuer la nécessité d’une action urgente de l’Union Européenne envers notre peuple. Il y a nécessité d’assister le peuple du Kivu dans la gestion des conséquences des affrontements en cours. En effet, environ 2 000 000 de déplacés internes, la Province du Nord-Kivu est étouffée au plans humanitaire d’abord, puis social et économique. La MONUC fait preuve d’insuffisance dans le respect de son mandat, celui de protéger les civils, au su et au vu du monde entier sans action concrète. Elle assiste, impuissante, à toutes les atrocités commisses par les groupes et les forces armés. Parfois ses interventions avèrent tardives si pas inefficaces. Nous ne pouvons donc pas continuer à compter sur la MONUC pour nous protéger. Par conséquence, je demande avec urgence au gouvernement néerlandais de soutenir l’initiative en cours de certains pays européens d’envoyer des troupes européennes à Goma qui peuvent se déployer rapidement pour fournir la protection et la sécurité aux civils du Nord Kivu comme vous avez fait avec nos frères et sœurs à Ituri en juin 2003.

3.     Protection défenseurs DH féminines. Les femmes Congolaises défenseurs des droits humains représentent une force dans la protection et  la promotion des droits de femmes. Pourtant, elles ont payé le prix fort pour leur action. Assassinats, disparitions forcées, arrestations illégales, détention  intimidation, menaces de mort et torture ont été le lot de beaucoup. Certaines ont été verbalement ou physiquement agressées. D’autres encore ont été forcées de quitter leurs maisons, leurs villes et leur pays pour sauver leurs vies. Les membres de leurs familles ont aussi été victimes de harcèlement, d’intimidation, d’insultes et de détention.  Les femmes défenseurs des droits de l’homme font face à des risques plus graves que ceux auxquels font face leurs collègues masculins car elles désacralisent les normes sociales, religieuses et culturelles sur la féminité et le rôle de la femme dans une culture ou une société en particulier. Elles sont confrontées à des violations des droits humains non seulement à cause de leur travail en tant que défenseurs, mais encore plus en raison de leur genre et du fait qu’elles vont à l’encontre des stéréotypes sociaux. Je demanderais au Gouvernement néerlandais et aux autres partenaires de bien vouloir appuyer des campagnes d’éducation et de plaidoyer communautaire en droits de l’homme aux fins d’éroder progressivement l’ignorance et ses conséquences perverses.  Que le Gouvernement néerlandais ne passe pas seulement par ces propres canaux (Ambassades) mais encourage également les initiatives de la société civile à travers les organisations non-gouvernementales aux Pays Bas. Organisations telles que CMC, Justitia et Pax, Cordaid, Novib, ICCO et Women’s Initiatives for Gender Justice sont convaincus et mettent en pratique qu’il va falloir passer par le renforcement des structures de la base, y inclue les structures confessionnelles de l’Eglise, pour rendre efficace les programmes d’éducation et de conscientisation à la base.

4.     Lutte contre l’impunité. Le dernier point auquel je voudrais bien attirer votre attention est la lutte contre l’impunité et le rétablissement de la justice dans mon pays. La RDC dispose d’une justice qui ne peut pourvoir à ce noble devoir de lutter contre l’impunité dû à de multiples obstacles dont la corruption généralisée, le manque de formation spécifique des magistrats dans la lutte contre les crimes internationaux,  absence de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du pays, l’indiscipline au sein de l’armée qui ne permet pas l’arrestation des suspects, le manque de sécurité pour les magistrats instructeurs des dossiers sensibles… A cet effet, la solidarité internationale s’impose devant une catastrophe qui ne dit pas son nom. L’on peut compter sur la Cour Pénale Internationale. C’est bien mais il faut reconnaître qu’elle ne s’occupe que des grands responsables. Ceux qui ont été par milliers utilisés pour commettre ces crimes internationaux devraient passer devant les tribunaux congolais pour y subir la rigueur de  la loi. Je voudrais vous suggérer d’orienter la solidarité internationale vers la création des juridictions pénales mixtes composées des magistrats congolais et des magistrats étrangers chargés de juger uniquement des dossiers relatifs aux crimes internationaux commis dans le passé et bien limités dans le temps. Un tel Tribunal pour le Congo sur notre sol Congolais sera un bon signe de lutte contre l’impunité. Par conséquent, je lance un appel au gouvernement néerlandais pour qu’il contribue en ressources humaines (magistrats et autre personnel judiciaire), financières et techniques en vue de permettre aux victimes des crimes congolais de ne pas penser que la vengeance privée est la seule voie qui reste. Je vous demande également de mobiliser pour cette initiative d’un Tribunal Congolais le soutien nécessaire au niveau de l’Union Européenne et des Nations Unies, non seulement pour sa création mais également pour le suivi de sa mise en œuvre.

 =========================================================================

Pour  clore mon propos je voudrais bien citer Eleanor Roosevelt, présidente de la commission de rédaction de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en 1948 et défenseur des droits de la femme, qui disait tantôt: “Le destin des droits de l’homme est dans les mains de tous nos citoyens dans toutes nos communautés. »

Dans ce même cadre je souligne une fois de plus que la lutte pour la Paix, la Justice et la Réconciliation n’est pas seulement ma lutte individuelle mais doit être notre lutte commune. Je compte sur vous et sur votre engagement !”

 Je vous remercie.

 

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit / Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit / Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit / Bijwerken )

Google+ photo

Je reageert onder je Google+ account. Log uit / Bijwerken )

Verbinden met %s

Volg

Ontvang elk nieuw bericht direct in je inbox.

%d bloggers op de volgende wijze: